Si le locataire décide de quitter l'appartement, il sera obligé de respecter les délais de préavis.

Ce délai est habituellement de trois mois mais certains cas permettent de le réduire qu'à un seul mois :

  • Si le locataire a obtenu un emploi dans une autre ville ou s'il a perdu son emploi.

  • Si le locataire est sur le point d'obtenir un logement social.

  • Si le locataire est muté pour son travail.

  • Si le locataire a des problèmes de santé l'obligeant à déménager.

  • Si le bien est situé en zone "tendue", comme dans de nombreuses grandes villes.

Le locataire peut mettre fin au bail n'importe quand et sans motif, mais devra respecter le délai indiqué par le préavis.

Avez-vous trouvé votre réponse?